Parution du récit "Jusqu'au bout de la nuit" de Marie O.

Parution du récit

11 juillet 2019 Jetsdencre

avatar

Sous forme de journal, le combat d’une femme qui lutte contre la folie qui ronge son esprit.



RÉSUMÉ

Enfant, en Martinique, Marie était libre. Ses grandes sœurs, plus âgées, ne jouaient pas avec elle, sa grand-mère la haïssait ; ce n’est pas grave, elle lisait et rêvait. À 16 ans, elle part pour la métropole et tout se complique. Elle s’y sent seule, ne trouve aucun soutien auprès de sa famille et commence à se détester. Boulimie, dépression, Marie perd toute joie de vivre. Et surtout, elle a peur. Car sous tous ces mal-être, la folie guette. Qui est cette femme qui la regarde dans le miroir, cette autre qui tente de prendre sa place ?

Dans ce journal au style brut et haché, Marie O. livre, touchante, les étapes d’une maladie qu’elle essaye encore de vaincre aujourd’hui.



L'AUTEURE

Née le 31 mai 1959 au Saint-Esprit, en Martinique, Marie O. est titulaire d’une licence de Lettres obtenue à Paris 8.



EXTRAIT

J’ai 23 ou 25 ans, ma grand-mère hurle encore sa haine dans mon dos. Ma mère dit : « Je ne comprends pas pourquoi tu n’aimes pas cette enfant. C’est ma fille comme les autres ».

J’ai de 17 à 20 ans. J’aime la mer. Mais comme dit Joseph Zobel… elle est loin. Du moins, c’est comme cela qu’elle m’apparaissait quand j’étais enfant. Nous sommes pourtant à Petit-Bourg, ce Petit-Bourg d’où est née La rue Case-Nègre de Joseph Zobel. Plus tard, je me rends compte qu’elle n’est pas si loin.

Donnez votre avis