Paroles et Silences d’Aimé Césaire

Paroles et Silences d’Aimé Césaire

le LUNDI 04 MAI 2009

Paroles et Silences d’Aimé Césaire mises en scène par José Alpha.Jean Claude Duverger ( photo ci-contre), RFO Martinique, le Cmac et la Cie Téat’Lari - Théâtre des cultures créoles présentent Paroles et Silences d’Aimé Césaire
Le nègre pongo du Cahier du retour au pays natal raconte ses 25 années de collaboration aux cotés du « défenseur infatigable de la dignité humaine et du respect des droits de l'homme, l’un des plus grands poètes de France, rebelle à sa manière et homme de liberté qui n'a jamais cessé de défendre la valeur et le respect égal dû à toute civilisation. »
Textes politiques et poétiques d’Aimé Césaire, de René ménil, de Amadou Hampathé bâ, de Khalil Gibran et d’André Lucrèce interprétés par  Jean Claude Duverger avec Christian Charles, percussions, Lucien Joly, saxophone et les danseurs du groupe Ecchymoze
Atrium de Fort de France, les 11 et 12 mai 2009 à 20h- Prix unique est de 15 €.
… Alors qu’il prêtait l’oreille pour entendre mes insignifiantes attentes, sur le quai de la Gare Saint Lazare, je voyais se recomposer là devant moi, dans le frisson de son souffle, quelques fois autoritaire mais souvent malicieux, une vie, toute une vie. « La vie est en ce que nous expérimentons dans notre esprit, disait il ; et l’existence, toute l’existence, est dans ce que nous connaissons, ce que nous éprouvons, et qui peut nous réjouir ou nous faire souffrir…
« … Imaginez ce spectacle extraordinaire, dix volcans à la fois crachant leur lave pour faire la Martinique.
C’est fantastique, quelle force prodigieuse, çà vaut bien tous les big-bang !
C’est donc une naissance cosmique !
C’est une colère cosmique, autrement dit la colère créatrice, elle est créatrice !
Nous sommes loin de cette néréide sous la mer endormie, c’est beaucoup plus que cela;ce sont des terres en colère, des terres exaspérées,
ce sont des terres qui crachent, qui vomissent et qui naissent.
La vie, c’est de cela que nous devons être dignes ! Cette parcelle créatrice, il faut la recueillir et il faut retrouver ; l’œuvre première, il faut la continuer et non pas s’endormir dans une sorte d’acceptation et de résignation.
Il y a une sorte de sommation de l’histoire, une sommation de la nature à nous faite …»

La pièce sera donnée au théatre d el'epée de bois à la cartoucherie de Vincennes les 6 et 7 juin 2009 à 20h dans le cadre d'un programme Journées Aimé Césaire (26 juin 1913-17 avril 2008)

jak972

avatar

La Cie Téat'Lari ne bénéficiant pas de subvention d'Etat, votre soutien lui est indispensable pour couvrir les charges qui lui incombent. Les artistes comptent sur votre présence et sur les recettes en Martinique pour couvrir les charges d'accès à Paris (7000 €) : transports aériens, frais d'hébergement et nourriture sur 5 nuitées. La troupe sera en effet à Paris les 6 et 7 juin 2009,( à compte exclusif de la Cie Téat'Lari ) au Théatre de l'Epée de Bois de la Cartoucherie de Vincennes.

Ajoutez un commentaire