Mar Nuestro

Mar Nuestro

le LUNDI 08 JUIN 2009

Mar-nuestro au thêatre Aimé Césaire du 12 au 13 juin 2009.19H30. Une légende raconte qu’au XVIe siècle, à Cuba, La Vierge de la Charité du Cuivre – future patronne de Cuba – est apparue pour sauver trois jeunes hommes perdus en pleine tempête: un noir, un blanc et un métisse appelés « les trois Juanes ». Mar Nuestro, inspiré de cette légende, met en jeu trois femmes essayant vainement de fuir Cuba. Leur radeau n’avance plus, coincé dans la Mer des Sargasses, et, sans eau, sans nourriture, dans un état de démence, elles assistent à l’apparition de la vierge Oshun, déesse du panthéon afro-cubain. Cette déesse avoue très vite son incapacité à faire des miracles, et peut seulement les aider à retourner chez elles. Le bonheur, dit-elle, n’est pas au Nord, ni au Sud. Il faut le chercher à l’intérieur de soi.
Il s’agit de prendre une décision collective. Mais ces trois femmes, triade représentant « le mélange créole », arriveront-elles à tolérer toutes ces différences tant religieuses que raciales dans un contexte si hostile où la famine, la déshydratation, le danger d’agressions et les hallucinations sont à l’ordre du jour? Quelle décision prendront-elles? Rentrer? Ou Continuer en risquant leur vie?

Présentation de la compagnie Théâtre Corps Beaux :Née de la rencontre d'artistes de nationalités et de cultures différentes réunis autour d’une idée commune, notre compagnie est engagée dans un processus de recherche sur le langage du corps et de l’espace. Nous voulons créer un espace imaginaire où la parole surgit, se dresse à travers des gestes, des couleurs et des images.
Nous voulons faire découvrir des œuvres latino-américaines choisies, entre autres, pour leur contenu social et politique, la plupart n’ayant jamais été traduites. Nous trouvons nécessaire de donner un regard sur des sociétés au quotidien différent, pour casser les clichés et faire entendre, à travers le théâtre, une littérature engagée, porteuse d’une parole libre et indépendante.Nous, citoyens du monde, nous nous rendons compte de notre histoire commune: l’histoire du désarroi de notre génération.

L’auteur :Alberto Pedro Torriente cherche souvent à décrypter les non-dits et les frustrations de la société en abordant des sujets tabous, ou en proposant des témoignages polémiques sur la situation cubaine.Des thèmes apparaissent de manière récurrente comme l’immigration, l’identité, la demande légitime d’authenticité, la transparence dans les rapports entre les individus et la réconciliation entre les cubains de l’extérieur et de l’intérieur. Enfin, il s’applique fréquemment à mettre en lumière les mécanismes du pouvoir et de son inévitable corruption.En 2005 Cuba perd un de ces auteurs les plus courageux.

Les créateurs :Ricardo Miranda & Ludwin Lopez. Ensemble ils créent la compagnie Théâtre Corps Beaux en 2006 et réalisent en 2007 leur première création « Manteca » d’Albeto Pedro TORRIENTE, auteur contemporain cubain.

Créé en coproduction avec la Scène National de la Martinique et en résidence de création à La Chapelle du Verbe Incarné (TOMA), ils participent au festival d’Avignon 2007. « Manteca » est alors lauréate du 2eme prix du « Club de la Presse d'Avignon » de la même année. Elle est rejouée en octobre 2007 à La Scène Nationale de la Martinique et est invitée au « Underground Festival d’Arad » en Roumanie édition 2008. Entre Avril et Juin de cette même année la pièce est en résidence d’artiste à « La Bassecourt » dans le Tarn, et est présentée à nouveau au Festival off d’Avignon.

Distribution
Texte / Alberto Pedro Torriente
Traduction / Alicia Roda
Mise en scène & scénographie / Ricardo Miranda & Ludwin Lopez
Avec / Ymelda Marie-Louise / Caroline Savard / Astrid Lawson
Lumière et régie générale / Valéry Pétris

Ajoutez un commentaire