Journées du Patrimoine Culturel Immatériel Antilles-Guyane Du 11 au 15 mai 2022

Journées du Patrimoine Culturel Immatériel Antilles-Guyane Du 11 au 15 mai 2022

le JEUDI 05 MAI 2022

 Journées du Patrimoine Culturel Immatériel Antilles-Guyane du 11 au 15 mai 2022
 
L’association Lasotè organise la 2ème édition des Journées du Patrimoine Culturel Immatériel (PCI) du 11 au 15 mai 2022. Le thème de l’événement : « Solidarités ».
Pendant 5 jours, une centaine d’acteurs du patrimoine venus de Martinique, de France hexagonale, de la Caraïbe, de Guyane et de la Réunion échangeront sur la nécessaire transmission du patrimoine immatériel dans nos territoires.
Une thématique plurielle : les Solidarités
Cette année, la thématique retenue, Solidarités, est multiple et déclinée en 3 axes : la solidarité sociale, portée par l’association Lasotè, structure d’insertion ; la solidarité territoriale, rappelant l’indispensable collaboration entre les territoires pour faire vivre le PCI ; la solidarité internationale, enfin, puisque le PCI, institué par l’UNESCO en 2003,
concerne l’ensemble des pays du monde. L’événement aura lieu dans le Nord Caraïbe,
territoire réputé pour la sauvegarde de son authenticité culturelle.
5 jours de partage et de réflexion
Tables rondes, ateliers, conférences ponctueront les 5 journées articulées autour de 3
thématiques : « pratiques culturelles de soins », « pratiques culturelles de travail collectif »
et « faire sosiété ».
Les acteurs tels que les élus, les associations, les entrepreneurs, les enseignants-chercheurs, les experts, les médiateurs (…) partageront leurs expériences, leur savoir-faire et leur vision du patrimoine culturel immatériel des Antilles. Cet événement, phygital, sera tenu en présentiel dans 5 communes du nord, mais aussi en
distanciel, avec l’intervention d’experts internationaux en visio-conférence. 
2 projets mis à l’honneur
2 projets de sauvegarde seront valorisés lors de cet événement : la création de plantothèques d’urgence et la revitalisation de la Vwa Bèf. Le premier projet permettra d’aborder l’importance de préserver notre médecine traditionnelle. Le deuxième projet mettra à l’honneur une pratique ancestrale véhiculant les valeurs de solidarité et de résilience.
D’autres éléments de notre patrimoine immatériel seront mis en avant, comme la pratique de la senne, les arts, les danses ou encore la gastronomie martiniquaise. Le dimanche 15 mai, une projection vidéo restituera une synthèse des ateliers. Un événement ouvert au grand public
Pour que les Martiniquais se saisissent de l’importance de la transmission du PCI, les ateliers
des mercredi, jeudi et vendredi sont ouverts au public.
Le week-end, 2 jours de « lyannaj tras ek senn » seront ponctués d’ateliers d’initiation gratuits et d’animations : kout senn, aviron traditionnel, lasotè, contes, haute taille, montage de tambour (…).
3 concerts sont aussi au programme avec Kali, Belya et Bidim Band Bélè. Le but est d’impliquer la population dans la réappropriation et la transmission de son patrimoine
immatériel.

Ajoutez un commentaire