Dézagréman

Dézagréman

le SAMEDI 06 MARS 2010

Dézagréman pièce en créole de Georges Élteuthère Mauvois interprétée par la Compagnie « île Aimée » avec une mise en scène Hervé Deluge au CMAC- Le 26 mars à  20h à la Salle Frantz Fanon du Cmac-Atrium .

L'histoire : Isidore, solide amateur de coqs de combat, se consacre sous nos yeux aux soins qu’il donne à ses deux vaillants champions : Méchan et Lanmòsibit. Les coqs étant muets, Isidore a tout loisir de soliloquer et de se disputer avec son assistant, le faible Germany, et surtout avec sa femme, Nonote.
C’est pour nous l’occasion de connaître les opinions et sentiments de ce major de campagne sur quelques uns de nos sujets de société, tels l’alcool, le rapport à l’argent, à la politique, les rapports entre mari et femme, entre aînés et cadets, l’éducation des enfants, l’élevage des bœufs etc. Toute une philosophie.
Mais Isidore, aussi, a sa faiblesse : l’ascendant qu’exerce sur lui Nonote, femme éprise des nouveautés de la vie moderne. Pour lui acheter une voiture, notre soigneur se résoudra à vendre Méchan et Lanmòsibit.
Ô combien déchirant sacrifice !


Mot de l'auteur :En France, près des Pyrénées, par un temps gris, il m’est arrivé de tomber brusquement hilare. Je crois même avoir gloussé. Mes voisins de cure s’en sont inquiétés, et je dus m’expliquer : si loin de chez moi, j’avais retrouvé, au fond de mes souvenirs d’enfance, un certain joueur de coqs du nom d’Isidore. Il se vantait, rudoyait son assistant, menaçait ses ennemis imaginaires, se disputait avec son impayable épouse, cela en gros créole, bien entendu. Je le voyais s’affairer autour de ses coqs, déambuler dans le bourg, prendre l’autobus etc.
Et l’image d’Isidore ne me lâcha plus, jusqu’à ce que je fus de retour pour me jeter sur un clavier, et vous rapporter ses propos.
Il y a bien longtemps qu’Isidore n’est plus. Mais on m’assure qu’on trouve encore dans ce pays des gens qui lui ressemblent.

Mise en scène:Hervé DELUGE-Création Lumière:Edy GOMBE-Réalisation Scénographique: Hervé DELUGE-Distribution : Emile PELTI - Néofana - Patrik Havre

Ajoutez un commentaire